Comment réduire ma culotte de cheval ?
26/01/2015
(VIDÉO) 100 ans de coiffures en 1 minute
27/01/2015
Show all

Garçons/Filles : La guerre des poils colorés, on en parle ?

Les filles ont lancé la tendance et ce sont les garçons qui répliquent. Simple pied-de-nez ou véritable acte de solidarité militant ? Telle est la question.

La tendance a débuté avec la coiffeuse Roxie Hunt qui a écrit un article sur son blog sur la façon dont elle a coloré les poils des aisselles de sa collègue en bleu, pour qu’ils soient assortis à ses cheveux. À ce moment-là, l’article fait un carton et le journal Los Angeles Times a même consacré un article sur le phénomène en novembre dernier. 

Elle poursuit: « On a rigolé et on s’est émerveillé devant la beauté de ses poils bleus. C’était trop beau pour être vrai. La couleur sur ses aisselles s’accordait parfaitement à la couleur de ses cheveux. C’était une victoire éclatante pour les partisans des poils! ». Une « victoire » qui a été partagée plus de 30.000 fois sur la toile.

Une Youtubeuse de 17 ans explique : « Le but ce n’est pas de remplacer une norme par une autre, mais juste de dire on est là, on existe, on peut faire ce qu’on veut de notre corps sans que ça ne gêne personne » explique la blogueuse et youtubeuse de 17 ans. En septembre, la vidéo où elle montre ses aisselles bleues a fait grand bruit sur internet.

« Cet été j’ai décidé de faire un grand pied de nez à la société et d’arrêter de m’épiler les aisselles. Puis il y a deux mois je me suis dit ‘et si je poussais les choses encore plus loin ?’ et j’ai tout simplement coloré ces poils ».

Kate Bellamy estime que cet acte de féminisme n’en est pas clairement un et qu’il est plutôt ridicule. Faites-leur des tresses, accrochez-y des barrettes, faites-en ce que vous voulez, c’est vos poils après tout, mais quand il s’agit de féminisme il y a des combats plus importants à remporter ». « Ce n’est pas avec de la peroxyde que vous allez malmener la patriarchie », poursuit-elle.

 
La blogueuse Destiny n’est clairement pas d’accord. « Rendre ses poils aussi visibles devient un acte militant », affirme la jeune fille. « Tous les jours nous sommes exposés au même modèle de la femme glabre et lisse. Et puis BAM tout d’un coup les gens dans la rue voient passer une drôle de fille avec ses aisselles fluos. Cette fille, c’est moi » crâne-t-elle gentiment dans ses vidéos.

Depuis le début de l’année, c’est au tour de nos chers hommes de passer par la case coloration en changeant leur barbe de couleur. Rose fuchsia, bleu électrique,…la Rainbow Beard s’est affichée sur bon nombre de visages masculins. Maintenant, il ne reste plus qu’à savoir si c’est pour soutenir les femmes dans leur acte militantisme ou pour montrer : c’est qui le patron ?

En tous cas, tous ceux qui restent sans arc en ciel

se marrent bien. N’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :