Ma fille, tu n’embrasseras point !
26/10/2018
Show all

Regarde droit devant…la vie autrement by Chouquette

Hey coucou, c’est moi. Chouquette, Boubouille, Zoé, Boubou, Fripouille et j’en passe… Je suis venue m’exprimer ici quand je suis née et là, du haut de mes trois années, j’ai eu envie de recommencer. Tant de choses se sont passées alors j’ai eu envie de me confier…

Maman n’ose pas le dire ou du moins, n’a pas réussi à l’écrire. Mais je pense que c’était important de vous parler parce que vous êtes des soutiens si importants pour nous depuis que j’ai décidé de me nicher dans le ventre de maman et qu’elle a lancé ce blog. Se sentant si seule pendant sa grossesse…loin, elle s’est sentie bien entourée grâce à vous. J’ai donc décidé de parler pour elle, pour nous.

 

Aujourd’hui, la vie est différente de celle d’hier.

 

Ça ne m’empêche pas de rire à gorge déployée, de chanter à tue-tête, de dandiner des fesses sur des rythmes que j’aime, d’aimer la vie, de faire le clown, de faire la chipie, de faire des gros câlins d’amour, des « tout-petits-bisous » et des « grooooooooooos bisous », de VIVRE, tout simplement… Oui, je sais, je suis une vraie coquine.

 

Aujourd’hui, la vie est différente de celle d’hier.
Il y a ici, il y a là-bas.

 

Depuis trois ans, j’ai fait la rencontre de deux superbes familles et proches de mes parents qui m’aiment et que j’aime tellement. Et de nouveaux bébés sont nés ! Depuis plus d’un an et demi, j’ai accueilli dans ma vie une cousine bouclée et rigolote, petite Agathe, un bien joli Bigorneau de mes Miss Figolu & Mister Figolu de tatie et tonton. C’est la venue de bébé qui m’a le plus marquée. J’ai été un peu jalouse quand elle est arrivée mais très rapidement, j’ai aimé m’en occuper. Lui donner le biberon, chercher sa tétine, l’habiller, jouer avec elle… Maintenant qu’elle marche, qu’elle court, qu’elle crie et qu’elle rigole comme un clown, je me dis qu’on va vraiment bien s’amuser. C’est déjà le cas à chaque fois qu’on se voit : on fait les vraies fofolles ensemble et on adore ça. Je n’arrive même plus à me souvenir comment était ma vie sans elle et son sourire franc et rigolo !

 

Mais aujourd’hui, la vie est différente de celle d’hier.
Il y a la maison de maman et la maison de papa.

 

Depuis plus de deux ans, maman a repris le travail après son expérience d’entrepreneur ratée et je vois que ce n’est pas toujours simple pour elle de tout concilier. L’envie de réussir professionnellement, l’envie de ne pas trop se planter à la maison. Avec des horaires compliqués. Avec de la route qui n’en finit pas et des kilomètres interminables… Heureusement que quand elle est avec moi, elle profite de tous ces petits riens qui font tout entre nous. Et ça, c’est trop génial !

 

Oui, aujourd’hui, la vie est différente de celle d’hier.
Il y a la semaine B, il y a la semaine A.

 

Et puis, il y a eu les doutes, les larmes, les cris de joie, les réussites, les peines, les personnes qui ont disparu, les questions, les doutes, l’horizon, les bonheurs, les sourires, les chansons, les éclats de rire, les Amis, les câlins, les messages guimauve, la famille…le coeur qui bat…fort…fort…toujours plus fort.

 

Oui, aujourd’hui, la vie est différente de celle d’hier.
Et c’est comme ça.

 

Si tu lis entre lignes, tu vois la façon dont ma vie a changé, qu’elle n’a pas pris le chemin que papa et maman avaient imaginé, rêvé… C’est un rythme qu’on vit et dont on ne m’avait pas parlé pendant les 9 mois au chaud dans le ventre de maman… Tout simplement car ce n’était pas le plan. Ça les a pas mal bouleversés…moi aussi, évidemment. Mais aujourd’hui, c’est comme ça et je sais qu’ils font chacun de leur mieux pour que je sois heureuse. Je vois que c’est tout ce qui leur importe, à chacun d’entre eux.

Leurs yeux ne me voient et leurs bras ne me serrent que la moitié du temps mais je sais que le cœur de chacun d’entre eux m’aime bien plus qu’entièrement. De mon côté, à travers mon regard, ma malice et mes câlins, je veux leur montrer à chacun…tout l’amour que j’ai pour eux. Je crois que chacun de son côté réussit bien à le comprendre. Il n’y a d’alternée que ma présence physique car dans leurs têtes et leurs cœurs, je sais qu’elle est constante. Comme la leur dans les miens d’ailleurs…

A très bientôt les lecteurs. ❤️

2 Comments

  1. Anaïs Caudron dit :

    Bravo très beau texte comme toujours 💗 si vous étiez à côté ça serait un plaisir de vous rencontrer, moi et mon mini moi de bientôt 2 ans.. Bisous bisous 😘 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :